METEO

Lu pour vous

Revue de presse du 27/12/2019

ECONOMIE

JIRAMA : les abonnés réticents contre les compteurs intelligents

Selon LA GAZETTE DE LA GRANDE ILE, les usagers se plaignent surtout des problèmes techniques engendrés par ces compteurs intelligents. Outre le déclenchement automatique de l’alarme, ces compteurs ne supportent pas les sous-tensions et sur-tensions, d’après eux, et cessent tout simplement de fonctionner. Sans parler de la hausse significative de leur facture, soulignent-ils. Par ailleurs, dans MIDI MADAGASIKARA, il n’y aura plus de remise de factures auprès des ménages, le compteur déterminera la consommation des abonnés, l’électricité sera coupée automatiquement coupée si le compteur n’est pas crédité. Ce sont les avantages cités par la Jirama, avec l’utilisation des compteurs intelligents. Une convention a été signée, mardi dernier, entre la Jirama et la société égyptienne Elsewedy Electric, concernant la fourniture de ces nouveaux compteurs. D’après les informations, ces nouveaux compteurs sont attendus dans quelques mois, au plus tard, en mai 2020. LA VÉRITÉ rapporte que pour faciliter la vulgarisation de ces compteurs, l’implantation d’une usine de fabrication à Madagascar a également discutée. L’idée étant d’avoir des matériels de qualité pour les clients de la JIRAMA mais aussi pour créer de l’emploi pour un bon nombre de la population.

 

BAD. Le président Adesina, candidat pour un second mandat

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a approuvé, samedi, à Abuja, au Nigéria, la candidature du président de la Banque africaine de développement, AkinwimiAdesina, pour un second mandat à la tête de l’institution. (Source: MA-LAZA).

 

Extension du Port de Toamasina. Package 1: 53% des travaux réalisés

Selon MA-LAZA, le taux d’avancement des travaux d'extension du Port de Tamatave, dans le cadre du Package 1 est de 53%. SEM Ichiro Ogasawara, Ambassadeur du Japon à Madagascar se dit satisfait. MIDI MADAGASIKARA de son côté rapporte ses propos qui soulignent une complémentarité de l’économie Malgache et Japonaise. Ainsi, il a avancé la nécessité de créer des emplois à Madagascar. Ce qui devrait être le produit d’investissements de la part du Japon à Madagascar. 

 

Ariary: une légère appréciation face à l’euro

Dans son dernier bulletin basé par les données de la BankyFoiben’iMadagasikara, la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo a constaté une légère appréciation de l’ariary face à l’euro et le dollar américain: depuis le début du mois d’octobre jusqu’à la fin du mois de novembre. Lu dans LES NOUVELLES.

 

Développement rural. L’eau non obligatoire pour cultiver dans l’Androy

Le programme étatique “Développement des filières agricoles et inclusives” (DEFIS) annonce que ses diverses techniques de culture permettent de produire avec ou sans caprices du climat dans la région Androy. Un champ école d’une surface de 7ha à Maharondrorano, Ambovombe est en essai technique de mise en place des blocs agro-écologiques. Manioc, patates douces, sorgho et mil sont les principaux produits d’essai résilients et 1500 ha sont prévus suivre le même procédé en 2020. Lu dans L’EXPRESS DE MADAGASCAR.

 

Accord de Pêche

Selon LES NOUVELLES, une dernière réunion sur un nouvel accord de pêche entre l’Union Européenne et Madagascar est prévue à Bruxelles, du 19 au 21 janvier 2020.

 

Code minier: La société civile va plus vite que la musique

La plateforme des organisations de la société civile sur les industries extractives pointe du doigt une démarche unilatérale de l’Etat Malagasy dans l’élaboration du texte. Par ailleurs, le Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques signifie que la version finale de l’avant-projet de loi sera issue des dialogues entre toutes les parties prenantes. D’après lui, l’Etat a proposé cet avant-projet de loi, mais ne ferme pas les discussions pour autant, car les parties prenantes sont invitées à émettre leurs avis sur les dispositions à supprimer ou les compléments à apporter, a expliqué le ministre, dénonçant la sortie prématurée des membres de la société civile. (Source: LA VÉRITÉ). 

SOCIÉTÉ

Education nationale. 80 écoles publiques à réhabiliter

FREE NEWS, parle dans ses colonnes, d’une réhabilitation de 80 écoles publiques dans certains districts de Madagascar. De nouvelles écoles seront également construites dans 60 circonscriptions scolaires.

 

SSM. La Solidarité Syndicale tire la sonnette d’alarme

La solidarité syndicale de Madagascar (SSM) qui regroupe 80 syndicalistes dans tout Madagascar tire la sonnette d’alarme. Cette plateforme fait appel aux autorités compétentes, à chaque ministère et département concernés par les revendications de ces différents syndicats de régler les problèmes et maux qui minent ces syndicalistes, notamment les fonctionnaires. Lu dans MA-LAZA.

LES NOUVELLES pour sa part, rapporté que le SSM ont uni leurs voix pour faire entendre leurs revendications, notamment un appel à concertation avec les responsables compétents. Par ailleurs, le SECES à Antananarivo appelle à une rencontre avant le 15 janvier 2020.

 

HAFARI MALAGASY

Appel a été lancé à l’endroit du régime actuel par la plateforme HAFARI Malagasy dans la réalisation de son projet de développement de l’Etat, présenté hier, à son siège des cités des 67ha. Un projet axé sur la production, les jeunes, les revendications des Îles Eparses et l’environnement. Recueillis dans LES NOUVELLES.

 

Reboisement national

60 millions d’arbres plantés. Tel est le défi du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) pour la campagne de reboisement national qui sera ouverte ce 19 janvier. Par conséquent, 99 millions de graines et de plantules sont déjà disponibles depuis hier. 66 millions se trouvent au niveau des pépinières du MEDD et de ses directions régionales dans tout le territoire national, en plus des 33 millions produites par Madagascar National Park et les organes partenaires. (Source: LES NOUVELLES).

 

Dispositions pour les fêtes de fin d’années

La Police nationale déploiera ses troupes pour les fêtes de fin d’années selon AO RAHA. A rappeler que pour les fêtes de Noël, 1700 agents ont été déployés.