METEO

Lu pour vous

Revue de presse du 21/02/2020

 

MINISTÈRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Loi des Finances: clôture des conférences budgétaires

En brève dans LE QUOTIDIEN, une série de conférences budgétaires régionales a été menée, cette semaine, et prendra fin ce jour dans la Région Vakinankaratra. Une conférence qui entre dans le cadre des préparatifs de la Loi des Finances Rectificatives 2020 et de la Loi des Finances pour l’année 2021.

 

POLITIQUE

Plan Emergence Madagascar : appui budgétaire de 240 millions d’euros de la France

Deux conventions de partenariat ont été signées hier à Iavoloha entre l’Etat malgache et le gouvernement français. « Cette décision a été prise pour satisfaire deux objectifs, à savoir répondre aux préoccupations des autorités malgaches, à leurs  choix qui ont été validés par les urnes. Elle accorde aussi une priorité aux enjeux de la vie quotidienne, et à montrer à la population malgache que des projets concrets existent », selon le Ministre des Affaires Étrangères français, dans MIDI MADAGASIKARA.

LA GAZETTE rapporte que deux accords dont un dans le domaine de l’éducation ont été signés entre les deux parties, et une partie de l’appui budgétaire d’un total de 240 millions d’euros servira à soutenir le Plan sectoriel de l’éducation (PSE)

 

HCJ : la balle dans le camp de l'Assemblée nationale

Les yeux sont braqués à Tsimbazaza sur l’avenir des hauts responsables de l’Etat impliqués dans les affaires de détournement de fonds, de corruption, et de favoritisme. La Haute Cour de Justice a transmis 13 dossiers. Les députés sont appelés à constater les charges qui pèsent sur les prévenus avant de passer à un vote. Les affaires traitées à la Haute Cours de Justice dépendent donc de la décision de l'Assemblée nationale. Lu dans L’EXPRESS DE MADAGASCAR.

Selon MA-LAZA, une commission d’enquête est en vue au niveau de l’Assemblée Nationale en vue de traiter ces dossiers. Si la requête est recevable, la commission élabore une proposition de la résolution de mise en accusation. La résolution est ensuite adoptée au scrutin public et à la majorité absolue des membres composant l’assemblée. En cas d’adoption, l’Assemblée nationale transmettra la résolution de mise en accusation avec le rapport d’enquête au procureur général près de la Cour suprême. En cas de non-adoption, le dossier sera transmis au procureur général pour être classé sans suite.

LA VÉRITÉ de préciser que les premières mises en accusation sont donc attendues au mois de mai prochain, durant la session ordinaire.

 

Restitution des Îles Eparses : les autorités malgaches se murent dans le silence

Depuis la rencontre entre la France et Madagascar concernant la restitution des Îles Eparses, le silence est total pour les autorités malgaches. D’après LE QUOTIDIEN, l’issue de la rencontre entre le Président de la République malgache, AndryRajoelina, et le Ministre des Affaires Étrangères français n’a pas été rendu publique. Dans un autre article dans LE QUOTIDIEN, un mouvement pacifique aura lieu devant l’Ambassade de France à Ambatomena, ce jour, pour réclamer la restitution des Îles Eparses. Une occasion pour faire part au Ministre des Affaires Étrangères français, Jean Yves Le Drian, de la volonté du peuple malgache sur cette affaire. A noter que ce mouvement est mené par l’Association Monde Justice, le parti Otrikafo et la plateforme des partis de l’opposition RMDM. Dans un article dans TARATRA, le Ministre Européen en charge des Affaires  Étrangères, a annoncé que les discussions se poursuivent concernant la gestion des Îles Eparses, lors de sa rencontre avec le Président de la République malgache. Il priorise les négociations, selon LES NOUVELLES.

 

Aide de la Banque mondiale. Une partie détournée dans les paradis fiscaux

La Banque mondiale reconnaît dans les résultats d’une étude publiée mardi dernier, que l’aide débloquée par cette institution pour les pays les plus pauvres semble déclencher des transferts de fonds en direction de comptes offshore, ce qui suggère un détournement de cette aide. Alors qu’on sait que Madagascar fait partie des 22 pays qui font l’objet de l’étude, on ne peut être que dubitatif. (Source: LA GAZETTE). 

 

Vague de nomination aux hauts emplois de l’Etat

Le Conseil des Ministres de mercredi dernier a nommé HerimananaRazafimahefa comme Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale. (MA-LAZA). Pour le ministère de la Justice, le même poste est attribué au magistrat ImbikyHerilaza. Et désormais le professeur Andriamasitiana Gil Dany est nommé  nouveau SG du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, selon LA GAZETTE.

 

Antananarivo : l’élection des Chefs Fokontany doit se tenir en mars

Comme l’actuel maire de la capitale a pris officiellement sa fonction en début d’année, l’élection des Chefs Fokontany devrait intervenir dans le courant du mois de mars prochain, selon MA-LAZA.

 

RALE : 10.507.954 électeurs recensés

La révision annuelle des listes électorales a pris fin samedi dernier, et a permis l’ajout de 342 693 nouveaux électeurs, soit 2,22% par rapport à l’année dernière. L’on recense 10 507 954 électeurs, un chiffre qui peut encore changer si toutes les opérations de saisie sont effectuées. Après les opérations de saisie, les listes seront retournées auprès des Fokontany pour vérification des noms. Informations relayées dans MA-LAZA.

 

Parti MMM: soutien au PRM

“Nous soutenons à 100% le Président de la République” a affirmé le parti politique “Antoko malagasy miara-miainga”, sous la houlette de HajoAndrianainarivelo, face aux rumeurs d’une éventuelle mésentente entre le MMM et le Chef de l’Etat. Comme quoi, le parti n’envisage nullement de se désolidariser de la région, lit-on dans LES NOUVELLES.

 

Réhabilitation des routes: décalage entre déclarations et la réalité

Selon LE QUOTIDIEN, l’avancée de la réhabilitation des routes sur les axes Ambilobe-Vohémar, la RN44 reliant Moramanga à Ambatondrazaka et aussi de la route reliant Toamasina et Foulpointe décale largement des déclarations faites par les autorités. D’après un témoignage du Pasteur Tsarahame Edouard, membre de la plateforme RMDM, aucun signe de travaux n’est constaté sur la RN44.

 

Sécheresse dans le Sud: les Zanak’androy montent au créneau

Les natifs de l’Androy accusent le pouvoir d’inertie face aux multiples appels de détresse lancés par la population des districts du Sud sur l’imminence de la famine à la suite des aléas climatiques, dans leur région. Lu dans LE QUOTIDIEN. Par contre, des mesures d’urgence sont citées dans LA VÉRITÉ, notamment l’envoi de camions citernes d’eau dans les districts concernés. Une distribution de vivres pour 35.000 femmes et enfants serait prévue. Les travaux pour une lutte durable contre les maux du Sud sont, par ailleurs, à initier dans les “sites pilotes”, selon les directives du Président de la République.

 

Communales : 329 requêtes traitées au Conseil d’Etat

Les plaintes électorales adressées à la juridiction supérieure s'élèvent à 329, le Conseil d’Etat dispose de 90 jours pour statuer sur les requêtes en cassation des parties déboutées par les Tribunaux administratifs, durant les élections des maires et conseillers. Les maires et conseillers déclarés vainqueurs sont censés poursuivre leur fonction jusqu'à ce que la cassation prononce autrement, donc les requêtes en cassation ne produisent pas d’effet suspensif sur les résultats des communales. Selon L’EXPRESS DE MADAGASCAR

La France cesse les forages au large d'îles revendiquées par Madagascar

Le gouvernement français a mis définitivement un terme aux forages pétroliers maritimes en France, avec le refus de prolonger un permis de recherches au large des îles Eparses, archipel français revendiqué par Madagascar, et que la France souhaite classé réserve naturelle, comme il a été mentionné sur le site www.lesoir.be

 

ECONOMIE 

Réforme du Code minier : Les parties prenantes à la recherche d’un compromis

Selon MIDI MADAGASIKARA, le comité de pilotage des travaux de modification du code minier va se réunir en vue de rechercher un compromis dans le cadre de la réforme de ce Code, selon le Ministre de tutelle : 8 représentants pour 5 groupes (administration, opérateurs miniers de grande mine, opérateurs miniers de petite mine, société civile et syndicats). La refonte est prévue être achevée avant le mois de juin 2020 selon MA-LAZA.

 

Marché public. Une formation intégrée à l’université

Une formation diplômante en Licence et Master s’ouvrira au mois d’avril prochain au sein de l’université de Toamasina, la signature de convention s’est tenue, hier, au ministère de l’Economie et des Finances à Anosy entre directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics et le doyen de l’université de Toamasina. Lu dans LA VÉRITÉ.

 

JIRAMA - ENELEC

LES NOUVELLES titre dans son dossier économique qu’ENELEC (Filatex) abaisse ses tarifs et renonce à une partie de ses arriérés. Étant l’un des principaux fournisseurs d’électricité de la JIRAMA, les négociations entre les deux parties auraient finalement abouti en partie, après un an. L’article mentionne, en effet, qu’ENELEC a consenti à une baisse de 8% le tarif de ses kilowattheures, un abattement de 35% sur les factures impayées des deux dernières années et abandonne tous les intérêts sur les arriérés. Le paiement des arriérés restant aurait déjà eu lieu grâce à une aide budgétaire de l’Etat.

 

Secteur extractif: incertitude autour du projet de délivrance de permis miniers

Selon les explications du Ministre des Mines, FidiniavoRavokatra, le projet de délivrance massive de permis miniers, annoncé dans la Politique Générale de l’Etat, est encore incertaine, malgré l’approche du délai avancé.  Selon ses explications, son département se focalise essentiellement sur la révision du code minier. La levée de l’octroi des permis dépendra des opportunités qui en découlent de cette opération. Lu dans LE QUOTIDIEN.

Selon L'EXPRESS DE MADAGASCAR, Le Ministre a ajouté que le gel de la délivrance des permis comporte des avantages et des inconvénients. Dans ce sens, il souligne que malgré la suspension de la délivrance, des exploitations illicites existaient toujours un peu partout, il estime donc que la reprise pourrait remettre un peu d’ordre dans le secteur.

 

Inflation: en décalage avec la réalité

LES NOUVELLES démontre dans son dossier une hausse de prix des Produits de première nécessité (PPN), notamment du riz, depuis janvier 2020. A titre de référence, il a été cité que le prix du riz local atteint les 2.000 MGA sur le marché d'Ambondrona, contre 1.850 MGA durant le mois de janvier. Le prix du sucre local produit à Ambilobe est de 2.400 MGA depuis ce mois de février, contre 2.200 MGA en janvier. Le quotidien ajoute que le prix des légumes dans les marchés de la capitale a également augmenté.

LES NOUVELLES rapporte également un communiqué de la Banque Mondiale, paru le 13 février dernier, qui s’est montré tranchante sur le sujet de la concurrence. “Plutôt que de promouvoir la croissance des entreprises par l’amélioration de la productivité, la modernisation et la diversification, les opérateurs économiques cherchent à acquérir un avantage concurrentiel en manipulant les règles et les réglementations. Des exemples de telles pratiques incluent le recours arbitraire à des poursuites commerciales, la suppression des droits de douane, l’imposition de sanctions fiscales et des dépenses fiscales mal justifiées, les pratiques déloyales en matière de passation de marchés, le traitement préférentiel dans l’attribution des licences, le contrôle des entreprises publiques (telle que la JIRAMA par le biais de nominations au conseil d’administration ou d’attribution de contrat de fournisseurs conférant à ces entreprises un moyen de pression important) et l’obtention des postes politiques garantissant l’immunité. “

 

Mayotte- Madagascar : ouverture d’un bureau de coopération

L'île de Mayotte installe son bureau de coopération désormais ouvert au public, et utile aux opérateurs à Antananarivo, inauguré hier, à Ambatomena. Le rattachement de Mayotte à la France ne change en rien ses relations avec Madagascar, déjà qu’elle a des accords de coopération avec quatre régions au Nord de Madagascar que sont Sava, Diana, Sofia, Boeny. Ces coopérations touchent les secteurs de la santé, de l’agriculture, de la formation ainsi que de l'électrification rurale.  L’exportation vers Mayotte profite à beaucoup d'opérateurs malagasy et l’ouverture d’un bureau au cœur de la capitale, va permettre la facilitation des formalités et procédures administratives nécessaires. Lu dans L’EXPRESS DE MADAGASCAR. 

 

Inde : nouvelle manne pour le tourisme

Le gouvernement Indien a favorablement répondu à l’invitation de Madagascar au Salon International TourismFair Madagascar (ITM) pour sa neuvième édition, L'événement lorgne aussi sur les quelques cinquante millions d’Indiens qui devraient voyager à l’international selon les chiffres de l’organisation mondiale du tourisme (UNTWO). Ceci faisant suite aux actions de l’ONTM l'année dernière, ou une délégation de professionnels du tourisme malgache est allée à la rencontre des tours opérateurs et agences de voyages indiens dans quatre villes à savoir New Delhi, Mumbai, Bangalore, et Chennai. Selon l’EXPRESS DE MADAGASCAR.