METEO

Lu pour vous

Revue de presse du 16/12/2019

Selon MA-LAZA samedi, la suppression de tous les amendements du Sénat par les députés témoigne de la profondeur de la crise institutionnelle que vit Madagascar. Si les députés ont préféré prendre une décision à la hâte, les sénateurs ont quant à eux préféré examiner le projet. Ils ont essayé de réexaminer à huis clos le texte pour finalement réinsérer les amendements qu’ils ont apporté. Selon la parution MA-LAZA de ce lundi, le SG du Sénat aurait été empêché d’entrer dans les bureaux de l’Assemblée nationale avec le texte amendé, elle aurait été bousculée par les forces de l’ordre du palais de Tsimbazaza, vendredi vers 23h30, soit quelques minutes avant la clôture officielle de la seconde session ordinaire du parlement.

 

Selon l’article du MIDI MADAGASIKARA, les Sénateurs de Madagascar à majorité HVM ont fait en sorte que le processus d’adoption de la loi de finances par voie parlementaire ne puisse aboutir, comme une guerre HVM-Rajoelina. Selon LA VÉRITÉ, ces gaffes seront les dernières que le HVM aura faites. La future élection sénatoriale mettra un cran d’arrêt à toutes possibilités de blocage de la vie politique par ce parti. Lu dans l’EXPRESS DE MADAGASCAR, “Le Sénat n’est pas une boîte aux lettres. Par ailleurs, nous n’avons aucun intérêt à bloquer ce texte étant donné que l’Exécutif pourra le mettre en vigueur par ordonnance”, selon Rivo Rakotovao.

 

Les circonstances qui se sont déroulées laissent présager la légifération par voie d’ordonnance de ce projet de loi. 

 

Logiciel AUGURE : risque de détournement financier

Parmi les différentes activités réalisées par la Cour des Comptes figure l’audit de l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources Humaines de l’Etat AUGURE, selon MA-LAZA. L’on apprend de surcroît que le niveau de sécurité très faible de l’application ouvre à des “risques d’hémorragie financière” par erreur humaine ou de manière volontaire. La présence d’un risque élevé de piratage de données a été observée. La mise en place d’un système de sauvegarde des données sur site et hors site ainsi que l’arrêt de tout nouveau développement jusqu’à l’élaboration du cahier de charges du Système Informatisé de Gestion des Ressources Humaines de l’Etat SIGRHE sont recommandés par la Cour des Comptes.

 

La gestion des finances publiques en général est floue, selon ce qui est lu dans GAZETIKO. Un point est soulevé concernant la masse salariale du ministère de l’Economie et des Finances, qui représente 393 milliards MGA pour 6% des agents fonctionnaires.

POLITIQUE

Zanak’i Dada : le mouvement va continuer

A la Une de MIDI MADAGASIKARA, les partisans et les sympathisants de Marc Ravalaomanana ont repris le chemin de Magro Behoririka. Selon les différents intervenants, « le mouvement va continuer, mais cela ne restera pas en tout cas au Magro » Aucun endroit n’a été toutefois annoncé. Lors de son intervention Rina Randriamasinoro a déclaré que « c’est une lutte commune pour établir la vérité ». Il a cité ainsi au passage l’importance de la confrontation des listes électorales utilisées lors des municipales et communales à celles des législatives. Un appel a été ainsi lancé aux autorités compétentes afin que celles-ci assument ses responsabilités.

 

Andry Rajoelina : la gestion du SAMVA restituée à la CUA

Lu dans MA-LAZA samedi, problème de rattachement du SAMVA, conflit de responsabilité sont constatés par la Cour Suprême Anosy au cours du rapport public présenté par la Cour des Comptes. Selon l’audit de performance du SAMVA 2014-2018. Cette instrumentalisation se trouve ainsi favorisée par un flou juridique. Une non-conformité du système de ravitaillement en carburants aux spécificités techniques des camions ainsi qu’une insuffisance des ressources pour la collecte et la mise en dépôt des ordures ménagères ont également été constatée. Les difficultés financières ne sont pas en reste. 62% du budget du SAMVA proviennent des subventions d’exploitations.

 

Désormais, le SAMVA n’aura plus à faire des locations de camions pour assurer le ramassage des ordures. Andry Rajoelina, lu dans MIDI MADAGASIKARA, a annoncé la décision importante d’enlever la gestion de la SAMVA au Ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures. « Les tâches relatives à l’assainissement de la ville relève de la responsabilité de la Commune », a-t-il soutenu avant d’annoncer que la gestion du SAMVA va être restituée à la Commune Urbaine d’Antananarivo. Le numéro Un d’Iavoloha a aussi annoncé samedi l’amélioration des conditions de travail  des employés qui assurent l’enlèvement au quotidien des ordures. Aussi, désormais, ils bénéficieront d’une augmentation de salaire et d’une prime spéciale. Andry Rajoelina a réitéré que pour l’assainissement et le développement de la ville, un budget de 50 milliards sera alloué à la CUA.

 

A rappeler que le Président de la République a remis samedi à Mahamasina plusieurs équipements dont 35 camions, 175 bacs à ordures, des combinaisons, des 4x4 au SAMVA, selon l’EXPRESS DE MADAGASCAR. Par ailleurs, un chèque de 50 milliards sera alloué à la CUA. “Si c’est insuffisant, nous allons l’augmenter autant qu’il faudra”, a soutenu le président.

 

France : l’Ambassadeur de Madagascar prend officiellement ses fonctions

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la république de Madagascar auprès de la république française, Rija Olivier Hugues Rajohnson prend officiellement sa fonction. (Source: MA-LAZA samedi).

 

Assemblée nationale : adoption de la loi relative à la lutte contre les VBG

Lu dans MA-LAZA samedi, l’assemblée nationale a adopté le projet de loi 009/2019 du 04 décembre relative à la lutte contre les violences basées sur le genre. Les députés n’ont retouché aucun des 22 articles de ce texte. Selon la parution MA-LAZA du lundi, plusieurs étapes restent cependant à franchir pour l’application effective de cette loi et pour contribuer à éliminer les violences basées sur le genre d’ici 2030.

 

Compte de campagne

LES NOUVELLES rapporte que seulement ⅓ des 800 candidats députés aux législatives du 27 mai dernier ont nommé des trésoriers et déposé leur compte de campagne auprès de la Commission de contrôle des financements de la vie politique (CCFVP). Le vide juridique justifierait ce chiffre selon le président de cette commission.

 

Partis politique: assainissement prévu en 2020

Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation prévoit de reprendre le projet d’assainissement des partis politiques à Madagascar en 2020. Lu dans LES NOUVELLES.

 

ECONOMIE

Ravinala Airports: une enquête parlementaire bientôt

Ravinala Airports risque de subir une enquête parlementaire, selon la GAZETTE DE LA GRANDE ILE. L’article fait mention de demande d’éclaircissement du député de Fénérive Est, Mohamad Ahmad, sur le contrat de concession des aéroports au Premier Ministre à la suite de rumeurs incessantes qui ont circulé depuis des mois. Une demande auquel le PM n’a répondu que vaguement en évoquant l’octroi de la concession après un appel d’offre, lit-on toujours dans l’article. “Nous croyons fermement qu’il y a une corruption de haut vol dans ce contrat” aurait confié le député. Il aurait laissé entendre que si le PM ne ne réagit pas, une concession parlementaire sera mis en place.

 

Transition énergétique : 1 415 panneaux solaires de Cap Sud pour électrifier la ville d’Ilakaka

La société Cap Sud Madagascar, filiale de Cap Sud, a financé et installé au mois de septembre dernier, la première centrale d’auto-consommation photovoltaïque hybride à Ilakaka, pour la SEEM (Société d’Eau et d’Electricité de Madagascar), premier distributeur privé d’énergie dans la Grande-île. Cette centrale installée au sol est composée de 1 415 panneaux solaires dernière génération, d’une puissance totale de 460kWh, couplés à 1500kWh de stockage batteries lithium-ion, installés dans deux conteneurs pré-équipés et aménagés. L’installation dispose d’un système intelligent de gestion de l’énergie. La capacité utile en électricité de l’ensemble du parc sera de 1200 kWh. Cette centrale solaire photovoltaïque selon MIDI MADAGASIKARA samedi, remplacera l’installation thermique actuelle qui produit une énergie fortement carbonée et plus coûteuse.

 

Approvisionnement en eau: un nouveau système appliqué

Un système de “tour d’eau” vient d’être appliqué par la JIRAMA dans les quartiers de Tanjombato, Andoharanofotsy, Mahalavolona, Ankaraobato, Bevalala et Mandriamena mais également dans les zones d’Ambohidempona, Ampasanimalo, Mahazo, Antobolo et Soamanandrariny, dans la nuit du 13 et 14 décembre dernier. Par ailleurs, un “forage” ayant une capacité de production de 100 m3 d’eau  par heure est en cours de prospection à Laniera. Il permettra d’approvisionner la partie Nord de la Capitale, entre autres Ambohitrarahaba, Ankadikely, Sabotsy Namehana. D’autres forages seront également opérationnels dans les zones d’Ambohijanaka et Alasora après celui d’Ampasika. Rapporté par LES NOUVELLES.

 

Pêche crabe : le monopole chinois décrié

Ouverture de la concurrence libre et saine. C’est ce que réclament les acteurs de la filière crabe à travers une annonce publique, la semaine dernière, selon le rapport d’EXPRESS DE MADAGASCAR. “Les pêcheurs dans tout Madagascar sont soumis aux conditions de prix imposées par les 5 seules entreprises chinoises autorisées à exporter des crabes vivants depuis plusieurs mois. Les autres entreprises malgaches n’ont toujours pas le droit d’exporter du crabe vivant alors que la saison est déjà ouverte depuis le 1er novembre”. Cependant, la saison 2019 s’est achevée hier. Ce qui laisse place aux procédures de renouvellement de licence de collecte pour l’année prochaine. Selon le directeur général de la pêche, deux arrêtés visant à l’amélioration de la gestion de la filière crabe sont en cours d’élaboration présentement.

SOCIÉTÉ

COMMUNIQUE de la Banky Foiben’i Madagasikara

Des billets commémoratifs de Ar 2000 et Ar 5000 estampillés “Madagascar Action Plan 2007-2012”, “Madagascar naturellement”, et “MAP” au recto, et dont le verso est identique à celui des billets émis en 2003 ont été découverts en circulation ces derniers jours. Ces billets ont été imprimés en 2008. La Banque centrale d’informer le public que ces billets ne sont pas échangeables, n’ont pas cours légal et ne peuvent pas être utilisés comme moyen de paiement car n’ayant jamais fait l’objet d’un décret démission.

 

SECES : début de la “semaine morte” ce jour

Selon MA-LAZA, “Semaine morte” comme prévue. Tous les cours et les travaux de recherche seront suspendus, les portails des universités et des centres de recherches d’Antananarivo resteront fermés. La présidence de l’Université d’Antananarivo a entamé des démarches pour que les étudiants ainsi que le personnel de l’université puissent circuler librement. Il n’y aura pas de fermeture des portes, selon GAZETIKO.

 

Kidnapping : le patron de Vel’optic, victime pour la seconde fois

Navaze Veldjee, patron de Vel’Optic, était déjà victime d’un enlèvement par des bandits en mai 2018 à Ampasampito et enlevé pour la seconde fois vendredi dernier, vers 10h. Pour accélérer sa libération et surtout pour sauver la vie du ressortissant indien concerné, la Communauté des Français d’Origine Indien de Madagascar (CFOIM) se dit prête à offrir une prime conséquente à ceux qui donnent des renseignements pouvant aider à la libération de Navaze Veldjee. (Source : MIDI MADAGASIKARA samedi).

 

Risques de catastrophes : un don de 50 millions USD de la Banque Mondiale

La Banque mondiale, par le biais de l’Association Internationale du Développement (IDA) a approuvé, jeudi 12 décembre 2019, un don  de 50 millions USD destiné à l’appui des politiques de développement pour la gestion des risques et des catastrophes, selon MIDI MADAGASIKARA samedi. Assorti  d’une option de tirage différé en cas de catastrophe, ce don s’accompagne d’un cofinancement de dix millions d’euros  (11,7 millions de dollars) de l’Agence française de développement (AFD). Ce nouveau don fournira à Madagascar un accès rapide à des fonds au lendemain d’une catastrophe naturelle, tout en appuyant les réformes clés qui renforceront le système national de gestion des risques et des catastrophes.

 

Protection des aires protégées : subvention de 780.411.731 Ariary de la FAPBM

Lu dans MA-LAZA, la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar (FAPBM) a alloué une subvention financière de 780 411 731 Ariary à 35 aires protégées dans tout Madagascar au titre de l’année 2020.

 

Rougeole : 500 000 USD contre la rougeole

La République populaire de Chine, à travers son ambassade à Madagascar, a remis vendredi dernier un don d’une valeur de 500 000 dollars au ministère de la Santé publique pour lutter contre l’épidémie de rougeole. Lu dans MIDI MADAGASIKARA samedi.

 

Conseil des ministres de la Conférence des Interafricaine de la Prévoyance Sociale

Selon LES NOUVELLES, des collaborations avec Madagascar ont été signées à l’issue de la 29ème session du CIPRES. Entre autres entre le Directeur Général  de la CNAPS, Mamy Rakotondraibe et le DG de la Caisse Comorienne, Sadi Ahamadi dont l’accord vise à prendre en main la sécurité sociale des travailleurs malgaches aux Comores et vice versa.