METEO

Lu pour vous

Revue de presse du 14/02/2020

 

MINISTÈRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

 

Axes du mémorandum économique: déjà dans l’IEM

Selon le Ministre de l’Economie et des Finances, et non moins gouverneur de la Banque Mondiale à Madagascar, dans LA GAZETTE, les 4 axes du mémorandum de la Banque Mondiale figurent déjà dans le Plan Emergence de Madagascar. Selon lui, le rattrapage économique est une nécessité. Ainsi, selon LA VÉRITÉ, la Banque Mondiale propose l’exploitation de ces quatres axes prioritaires à savoir la concurrence sur le marché, l’accroissement de la productivité rizicole, le renforcement du capital humain et l'amélioration de la connectivité, l’accès à l’énergie et aux services digitaux.

 

CREAM - CNAM : renforcement des capacités des agents de l’Etat

Le Centre de recherche et d’appui à l’analyse économique à Madagascar (CREAM) et le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Madagascar ont signé, hier à Anosy, une convention de partenariat pour renforcer les capacités des agents et institutions au niveau national et régional. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, selon LES NOUVELLES.

 

MEF: Le Plan Emergence Madagascar boucle

Le PEM  a été finalisé. Le lancement officiel aura lieu ce mois- ci ou au mois de Mars prochain selon Le Ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandranto hier, en marge de la présentation du Mémorandum Economique de Madagascar à la Banque Mondiale Anosy. Il est prévu que Madagascar devrait atteindre les 7% de croissance d’ici 2023. Pour le grand argentier, ce n’est qu’une croissance de rattrapage et ce qui manque à Madagascar c’est la confiance, et il estime qu’il importe de consolider les acquis du passé et de savoir tirer les leçons des échecs pour construire une économie émergente.  Le président Andry Rajoelina procédera prochainement du PEM, se rapportant a la période 2019-2023.  Lu dans MA-LAZA

 

Direction Générale des Impôts : retour en force de 4 anciens barons du HVM

Tazafy Armand, Rakotomamonjy Neypatraike, Raharimalala Marie Lydia et Ramamonjisoa Viparin font leur retour en force “tous affectés à la Direction Générale des Impôts”. Ils sont remis à leur Administration d’origine. Toutefois, selon MIDI MADAGASIKARA, pareil retour par “silence” est mal perçu dans les hautes sphères.

 

POLITIQUE

 

Ny Rado Rafalimanana : Pris en flagrant délit d’usurpation de titre

Le système des Nations Unies à Madagascar a éconduit Ny Rado Rafalimanana selon LA VÉRITÉ. En proie à des ennuis judiciaires, ce dernier met systématiquement en avant son statut d’ambassadeur d’un organisme qui serait affilié aux Nations Unies, et qu’à ce titre, il affirme disposer d’un laisser passer diplomatique. Réagissant aux affirmations du président de l’association Ny Rado Group, le ministère des Affaires Étrangères malagasy a envoyé une note verbale au Système des Nations Unies pour des précisions sur le statut de l'Intergovernmental Collaborative Action Fund For Excellence (ICAFE) auprès du SNU.

Le 12 février, selon LES NOUVELLES, le coordinateur résident du Système des Nations Unies a répondu à une lettre du ministère des Affaires Étrangères concernant l’ICAFE à Madagascar : “Aucune agence du Système des Nations Unies à Madagascar n’a travaillé ni avec cette organisation ni avec son fondateur”. Toujour selon ce quotidien, seul un passeport diplomatique est reconnu car un laisser-passer diplomatique n’existe pas.

 

Patrimoine: touche d’innovation à Manjakamiadana

Rapporté dans FREENEWS, le Président de la République et la Ministre de la Communication et de la culture ont effectué une descente à Manjakamiadana pour constater de visu l’avancement des travaux, hier. Cette édifice sera restaurée exactement comme sa forme d’antan. Selon le numéro un malagasy, une salle de scénographies sera au deuxième étage, où des hologrammes en 3D des rois et reines de Madagascar seront projetés. Le troisième étage sera changé en bibliothèque et en salle d’archives. Des ascenseurs seront également installées dans le Palais, pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite.

Pour le Chef d’Etat, la réhabilitation de ce patrimoine national contribuera à la fois , à renforcer la souveraineté nationale, a raviver la fierté et le patriotisme nationaux tout en mettant aux jeunes générations de connaître et d’apprendre l’histoire de la Nation Malagasy. Selon MA-LAZA

 

Ministère de la Sécurité Publique : polémique autour des ressources humaines

Selon LA GAZETTE, la nomination du nouveau Ministre de la Sécurité Publique, en la personne du Contrôleur de Police Randrianarison Fanomezantsoa Rodellys surprend. Le Régime a sans doute joué la carte de la réconciliation et de l’ouverture en nommant le frère de Me Nicole Andrianarivoson, ancienne conseillère spéciale de Hery Rajaonarimampianina, et Chef du Service des Investigations et des Renseignements auprès de la Direction de la Sécurité Présidentielle au palais d’Etat d’Ambohitsirohitra durant le mandat de Marc Ravalomanana.

 

                 Budget primitif : feu vert pour la CUA

Le budget primitif 2020 de la CUA peut desormais etre utilise. Le préfet de police, le Gal Angelo Ravelonarivoa terminé son contrôle de légalité, il a donné son accord à son utilisation et a délivré un certificat de non recours. De ce fait, la CUA peut percevoir des recettes et d’engager des dépenses pour cette année budgétaire 2020. Lu dans MA-LAZA

 

 Budget de l’Etat: les fonds souverains sous condition

Le Cercle de réflexion des économistes a apporté son point de vue concernant la mise en place du fonds souverains par l’Etat. D’après ces économistes, l’utilisation de ces fonds nécessitent une bonne gouvernance et transparence pour rassurer les contribuables sur les projets d’investissements de l’Etat. Les investissements à risque doivent être impérativement exclus. De plus, avec les ambitions affichées par le plan d’émergence de l’Etat, ce dernier ne doit envisager d’autre source de financement autres que celles issues des bailleurs traditionnelles. (source: L’EXPRESS DE MADAGASCAR). Il s’agit d’augmenter les ressources propre de l’Etat en octroyant de prêts et de subventions aux investissements et cen en servant des fonds de pension comme garantie selon MIDI MADAGASIKARA. D’après Rado Ratobison, un économiste, cette opération nécessite la mise en place d’une banque de développement.

 

                                BIANCO : Présentation du rapport annuel 2019

Le Bureau Indépendant Anti Corruption présentera ce Vendredi 14 Février son rapport d'activité annuel au titre de l'exercice 2019, a Ambohibao. A noter que l'année 2019 constituait la phase de confirmation des réformes inscrites dans la Stratégie Nationale De Lutte Contre la Corruption (SNLCC).La représentation officielle du rapport d'activités 2019 sera également l’occasion pour le DG  du BIANCO Laza Andrianirina de détailler les actions suivant les 3 grands axes de la lutte anti corruption ; c’est une occasion aussi de connaître davantage les secteurs les plus touchées par la corruption, ainsi que les efforts déployés dans le pays dans le cadre de la lutte anti-corruption. Lu dans MA-LAZA