Education: La Banque Mondiale tire la sonnette d’alarme | Direction Générale du Trésor

METEO

A LA UNE

Education: La Banque Mondiale tire la sonnette d’alarme

Education: La Banque Mondiale tire la sonnette d’alarme

 

D’après un rapport phare de la Banque Mondiale, des centaines de millions d’enfants à travers le monde entrent dans la vie adulte sans avoir acquis ne seraient-ce que les compétences nécessaires à la vie. Parmi ceux qui sont scolarisés, bon nombre quitteront l’école sans pouvoir effectuer correctement une soustraction, lire une prescription médicale ou interpréter une promesse de campagne, et encore moins bâtir une carrière prospère ou éduquer leurs enfants. Cette crise de l’apprentissage est d’ordre moral. Lorsqu’elle est fournie de manière satisfaisante, l’éducation permet de remédier à toute une série de maux qui minent la société. Chaque pays peut améliorer ses résultats en matière d’éducation s’il attache une réelle importance à l’apprentissage et agit en conséquence.

Apprécier les acquis

Pour faire de l’apprentissage un objectif sérieux. Cela signifie avoir recours à des évaluations bien conçues des acquis des élèves pour jauger la santé des systèmes éducatifs (non principalement comme des outils servant à distribuer des récompenses et infliger des punitions). Cela signifie également utiliser les résultats ainsi obtenus pour mettre en évidence des exclusions cachées, faire des choix et mesurer les progrès.

Agir à la lumière de données factuelles

Pour mettre l’école au service de l’ensemble des apprenants. Les données sur la manière dont les enfants apprennent ont connu une augmentation exponentielle ces dernières décennies, tout comme l’innovation dans le secteur de l’éducation. Les pays peuvent utiliser ces données et d’autres preuves solides d’une façon plus optimale pour déterminer à quelles pratiques et innovations ils devraient accorder une place prioritaire.

Aligner les intérêts

Pour que le système tout entier favorise l’apprentissage. Les pays doivent comprendre que toutes les innovations introduites dans les salles de classe ont peu de chances d’avoir un impact significatif si, en raison d’obstacles techniques et politiques, le système tout entier ne se met pas au service de l’apprentissage. En prenant en compte ces obstacles réels et en mobilisant tous ceux qui ont un intérêt dans l’apprentissage, les pays peuvent soutenir des éducateurs innovants en première ligne.

Des progrès dans le domaine de l’éducation nécessitent un diagnostic lucide suivi d’une action concertée. Avant de démontrer ce qui peut être fait pour réaliser la promesse de l’éducation, le présent abrégé commence par mettre en lumière la crise de l’apprentissage, en s’employant à déterminer pourquoi de nombreux pays ne parviennent pas à réaliser l’objectif « d’apprentissage pour tous ».

Partager cet article sur :

»»» Les articles sur le Trésor public