Croissance économique: Madagascar sur la bonne voie | Direction Générale du Trésor

METEO

A LA UNE

Croissance économique: Madagascar sur la bonne voie

Croissance économique: Madagascar sur la bonne voie

 

Madagascar continue d’enregistrer une croissance économique positive. Dans sa dernière édition de la « Mise à jour économique de Madagascar », présentée dans la matinée du 23 novembre 2017 dans ses locaux à Anosy, la Banque Mondiale estime la croissance économique de la Grande Île à 4,1% cette année. Et pourtant, le pays a été lourdement affecté par une grave sécheresse au début de l’année. Une sécheresse qui a eu une conséquence grave sur les activités agricoles dont la baisse de la production du riz. Le pays a également été frappé par le cyclone le plus grave qu’il ait connu en 13 ans, Enawo. Cette catastrophe naturelle a entrainé une lourde perte estimée à 400 millions USD pour la Grande Île soit 4% de son Produit Intérieur Brut (PIB).

D’après ce rapport de la Banque Mondiale, le levier de croissance le plus important est le secteur tertiaire, soutenu par des travaux publics et des activités connexes telles que le commerce, les services et le transport. Le secteur secondaire devrait, pour sa part, continuer à se développer mais les activités agricoles devraient se contracter d’environ 6% suite aux effets du cyclone. Cette décroissance enregistrée par le secteur agricole pourrait contribuer à l’aggravation de la pauvreté avec la baisse du niveau de consommation de ceux qui sont déjà pauvres.

L’institution rapporte également une augmentation des financements extérieurs alloués au pays. Cependant : « Bien que les financements externes augmentent, le niveau de risque de surendettement extérieur reste modéré. Selon l'Analyse de la viabilité de la dette (AVD) menée conjointement par le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale en juin 2017, la valeur actualisée du ratio de la dette par rapport au PIB s'est élevée à 29,1% en 2017 », peut—on lire dans le rapport.

Une amélioration de l’environnement institutionnel dans son ensemble a aussi été constatée. Selon le représentant résident de la Banque Mondiale à Madagascar, Coralie Gevers, celle-ci est essentielle compte tenu les opportunités et les défis à venir. « Nous maintenons une perspective de croissance positive à moyen terme, à condition que l'élan pour la mise en œuvre des principales réformes se poursuive. En particulier, les efforts devraient continuer à se concentrer sur le renforcement de l'environnement des affaires, la lutte contre la corruption et l'amélioration de la performance des entreprises publiques qui continuent à grever considérablement les ressources publiques, », estime Coralie Gevers.

Partager cet article sur :

»»» Les articles sur le Trésor public